Notre Voyage en Allemagne

Jeudi :

Nous n’avons eu jusque là que quelques gouttes mais aujourd’hui une pluie froide et glaciale s’invite à notre parcours. De plus la fatigue commence a se faire sentir chez les enfants. Il faut dire que nous avons marché une moyenne de 20.000 pas et 15km par jour!

Du coup nous allons adapter notre programme. Notre première halte est pour le « Museum in der Kulturbrauerei ». Le musée se trouve dans une ancienne usine et est dédié à la vie quotidienne en RDA: Comment les gens vivaient, travaillaient, s’approvisionnaient ou se logeaient? Comment étaient la famille, l’éducation ou l’armée ?

C’est à toutes ces questions que l’exposition d’objets, de photos, de témoignages, de films tentait de répondre. Ce qui était le plus frappant était de voir comment l’endoctrinement commençait dès la crèche  (obligatoire a 3 mois! ) et durait sur toute une vie.

La propagande disait la perversion et la dangerosité du monde occidental et faisait voir l’armée et l’état comme les sauveurs et protecteurs du peuple! Les enfants ont été étonnés de voir le peu de produits a disposition des gens et ceux qui étaient trop onéreux ou interdits : chocolat, cacao, café,  thé,  chips, bananes, oranges, collants pour les femmes ou jeans.

L’état payait la scolarité, pourvoyait au logement et fournissait du travail. Certains prenaient quelques vacances dans les pays de l’Est et partaient avec leur « Trabi » et tout le nécessaire pour camper. Quant à l’armée des affiches de propagande la présentaient comme « l’amie du peuple ». Pause déjeuner au chaud dans un grand centre commercial où les élèves ont mangé de très bon appétit et ont fait beaucoup de shopping.

Et puis visite à « Fernseh Turm » culminant à 368 m d’où nous avons  pu voir admirer tout ce que nous avions visité grâce a une bulle panoramique. Re-shopping pour être au chaud et sur le chemin du retour nous avons fait une halte a East Side Gallery ou se trouve le plus long morceau conservé du Mur et sur lequel ont été peints des dizaines de graffitis colorés. Le retour en famille était attendu plus que jamais pour pouvoir se réchauffer et se reposer. Demain dernier jour! Un beau programme nous attend encore.

Mercredi – 3eme jour :

Nous marchons toujours sur les traces de la mémoire.

Notre premier arrêt s’est fait au Führerbunker ou Hitler s’est suicidé le 30 avril 1945. Impossible a démolir, on a retiré le toit du bunker avant de l’ensevelir sous un parking pour empêcher ses sympathisants d’avoir un lieu où lui rendre hommage.

Nos pas nous ont ensuite conduits au Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe. A l’extérieur 2.700 blocs de béton de tailles diverses créant un labyrinthe commémorent les milliers de morts.  En dessous se tient une exposition avec différentes salles: une pour l’histoire, une contenant des extraits de lettres et de témoignages, une évoquant l’histoire de grandes familles décimées aux 4 coins d’Europe, une ou sont énumérés les noms de juifs d’Europe assassinés ou disparus. Énumérer les noms de toutes ses victimes prendrait environ 6 ans, 7 mois et 27 jours !  

Puis la salle des lieux où l’holocauste est présenté sous forme géographique. Images poignantes, témoignages bouleversants… Nos élèves ont réagi avec beaucoup d’intérêt, de pudeur et de respect.   Arrêt à la Kaiser-Wilhelm-Gedächtnis-Kirche où se tiennent les restes de l’église originelle de 1895 bombardée en 1943. Plutôt que de la reconstruire ou de la détruire les Berlinois ont opté pour la transformer en musée-souvenir et ont reconstruit une nouvelle église très moderne a côté.

Toute bleue, faite de milliers de vitraux, d’une grande représentation du Christ et d’un gigantesque orgue elle sert parfois de salle de concert.  

Pause-déjeuner bien mérité pour nous remettre de nos émotions et direction la Bernauer Strasse ou subsiste une partie du Mur. Visite guidée très intense avec Julien, jeune français de 38 ans, qui a fait revivre de façon captivante pour nous l’aberration de la destruction de toit un pan de la ville pour construire ce Mur, le choc des familles séparées, l’application du gouvernement stalinien à toujours renforcer l’inaccessibilité et la barbarie et les tentatives fructueuses ou échouées pour gagner la liberté.

Du sommet de la rotonde nous avons pu voir le dispositif de défense ainsi qu’un film qui retraçait la chute du Mur. En restant toujours dans l’est de Berlin nous avons vu tour a tour la mairie, le palais, des monuments et des églises dont le point commun était la (re)construction pour rendre enfin a Berlin Est la beauté et le cachet d’autrefois.  

Mardi – 2eme jour :

Matinée au « Tränen Palast » (le Palais des Larmes), unique point de passage entre l’est et l’ouest où après avoir obtenu une autorisation, seulement pour événements spéciaux comme mariage ou obsèques, il fallait traverser une série de longs couloirs, d’escaliers, de salles et de bureaux pour passer dans un étroit couloir devant une vitre ou des officiers vous délivraient un permis de passage. Il avait fallu laisser un membre de sa famille (souvent des enfants) de l’autre côté pour être sûr que l’on reviendrait. D’où des larmes de joie, de chagrin, de colère ou de frustration.

Puis pique-nique au bord de la rivière Spree, frontière naturelle en continuité du mur entre l’est et l’ouest où des croix commémorent tous ceux qui sont morts en tentant de traverser.

Avec à l’est des immeubles modernes construits très vite sur le « no-man’s land » derrière le mur comme pour conjurer le sort ou rattraper le temps perdu.

Et a l’ouest le Reichstag-Bundestag équivalent de notre parlement.

Visite de l’endroit où siège Angela Merkel et où sont prises toutes les décisions les plus importantes de l’Allemagne.

Accès a la Coupole sur le toit d’où on a un panorama fantastique sur Berlin.

Et pour finir tout en émotion Checkpoint Charlie seul poste frontière où militaires et officiels pouvaient passer le mur et ou en en plein cœur de la guerre froide en octobre 61 2 chars russe et américain se sont faits face et ont fait craindre au monde le début d’une 3eme guerre mondiale. Heureusement ni Krouchev ni Kennedy n’ont donné l’ordre de tirer et le pire a été évité.

Étonnamment les deux conducteurs de char étaient deux jeunes du même âge qui ont eu un sang-froid d’acier. De grandes photos leur rendent hommage.

Lundi :

Le but de la journée était le mémorial de la résistance. La visite était axée sur le rôle des jeunes dans la résistance et le plus émouvant était de voir leurs photos de famille et d’imaginer ce qui les avaient poussé a s’engager et comment ca avait bouleversé leur vie. Pour se rendre de l’aéroport au mémorial nous avons traverse tout Berlin et avons vu pas mal de choses en chemin.

C’est une ville qui fut détruite a 80%.

Nous avons vu ce qu’il reste du mur et le tracé qui commémore son emplacement. Puis la Porte de Brandebourg, la Maison du Peuple, le fief d’Angela Merkel, la Gare Centrale ou nous avions stocké provisoirement nos bagages et le seul rayon de soleil de la journee au moment du couchant sur la rivière Spree.

Ce contenu a été publié dans Voyage en Allemagne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.